Sabrina Salomon

CarteVisite-2021_012_-_Copie-removebg-preview

Eduardo Fernandez

Le stress ou l’anxiété sont des phénomènes courants chez nos animaux.

De nombreuses situations sont à l’origine de ces troubles : 

l’arrivée d’un nouvel animal ou d’un enfant à la maison, un déménagement, une séparation, ou tout autre changement dans les habitudes de votre animal.

Aider les animaux à surmonter les périodes de stress ou les situations stressantes, comme par exemple rester seul, être confronté à un nouvel environnement, de nouvelles personnes, un nouveau compagnon, ou encore en période de convalescence ou d’hospitalisation, de lactation, de sevrage, de vacances, lors d’un voyage en voiture, ou toute autre modification dans les habitudes de l’animal…

Question : Je viens d’adopter un animal, puis-je vous demander de travailler sur lui à distance ?

Réponse : Oui, dans le sens où le magnétisme est une ré-harmonisation énergétique et que nous ne savons jamais réellement dans quelles conditions l’animal était attendu par sa maman, né, accueilli puis séparé de sa famille d’origine

Malgré une bonne santé et une alimentation saine

Certains perdent abondamment leurs poils même en dehors des périodes de mues ou ont un pelage terne. De plus, les dermatoses, maladies de la peau, sont très fréquentes chez les animaux de compagnie. 

Leurs causes sont nombreuses (parasites, bactéries, champignons, allergies) et les symptômes visibles chez nos animaux sont souvent des démangeaisons et/ou la chute de poils.

La santé de votre animal passe aussi par sa mobilité.

En effet, des anomalies articulaires peuvent handicaper fortement sa vie active par la douleur qu’elles engendrent. 

La mobilité des membres de votre animal de compagnie est assurée par les mouvements entre les os que permettent les articulations.

Ces dernières contiennent du cartilage et un liquide, la synovie, qui lubrifie l’articulation et nourrit les cartilages qui la composent.

Ces articulations ne sont pas à l’abri de maladies, notamment d’un phénomène dégénératif appelé arthrose. Cette pathologie consiste entre autres en une détérioration des cartilages, une production d’os anormale au sein de l’articulation et une inflammation.

L’arthrose est un phénomène très fréquent chez les animaux âgés. 

Les grands chiens et les chiens sportifs sont particulièrement prédisposés à cette dégénérescence chronique de l’articulation. Toutefois, une bonne hygiène de vie et une bonne alimentation sont des mesures préventives utiles pour retarder l’apparition de cette pathologie.

L’alimentation de votre animal domestique joue un rôle essentiel dans le maintien de sa bonne santé générale et de celle de sa peau et de son poil. 

En effet, si vous lui offrez un aliment de haute qualité et bien équilibré, il y trouvera toutes les vitamines, protéines et autres nutriments dont sa peau a besoin. (Naturopathie)

La vitamine D

Vitamine essentielle son rôle été mis en avant dans la protection face à la pandémie de Cov-19.

Mais elle sert à quoi ?

  • Elle joue un rôle dans le processus de division cellulaire et soutient le système immunitaire en activant des globules blancs (lymphocytes T) nécessaires pour fabriquer des anticorps et détruire les microbes.
  •  
  • vitale pour le développement de la masse osseuse, le fonctionnement musculaire et la minéralisation des dents .
  • Elle joue un rôle essentielle dans l’absorption et  l’utilisation optimale du calcium et du phosphore.
  • Elle régularise le taux de calcium sanguin en améliorant l’absorption intestinale de ce minéral, tout en minimisant son élimination par l’urine.
  •  
  • La vitamine D3 joue un rôle dans la prévention de certains cancers. Une équipe de chercheurs scandinaves à confirmer à un niveau moléculaire qu’elle diminue le risque de survenue du cancer du colon en agissant sur la prolifération des cellules cancéreuses.
  • Sa carence serait un facteur de développement de pathologies neurodégénératifs comme Alzheimer ou Parkinson. Une étude autrichienne indique que les douleurs chroniques de la fibromyalgie pourraient être atténuées par une supplémentation en vitamine D 
  • La vitamine D3 ou cholécalciférol est une vitamine liposoluble qui est synthétisée au niveau de la peau par l’action des ultra-violets du soleil  sur le cholestérol.
  • Protectrice des effets néfastes du soleil sur la peau,

La professeure de gérontologie (Trinity College Dublin, Irlande), est co-autrice d’un article détaillant une corrélation inverse entre taux de vitamine D et mortalité par Covid-19 dans les pays européens.

Plus de 80% des français âges  de 18 à 74 ans et plus de 95% des enfants sont déficients en vitamine D. (statut  en vitamine D de la population française/étude ENNS 2006-2007; Bulletin Épidémiologique Hebdomadaire de l’Institut de Veille Sanitaire-24/04/2012)

Dans l’alimentation, on en trouve surtout dans les poissons gras : foie de morue et son huile, harengs fumés, maquereaux, sardines, anchois…

En complément alimentaire, il faut choisir de préférence une vitamine naturelle.

  • Sous forme de lanoline( graisse de mouton) , mais on doit utiliser des solvants pour l’extraire. 
  • Un lichen de bouleau (Cladonia Rangifermia) , récolté dans des milieux sauvages préservés  (Canada, Irlande, Scandinavie) et extraite sans produit toxique. Compatible et hautement assimilable par l’organisme humain et convient avec tous les régimes ( végétarien et végétalien).

Sources :

Dr F. Wepner, revue médicale PAIN/Dr Rose Anne Kenny, Medscape Medical News.

Soleil beauté et protection de la peau

  • L‘Huile de  Dunaliella salina  riche en vitamine A aide à préparer la peau au soleil, prolonge le bronzage naturel, nourrit en  protégeant  peau et muqueuses .
  • Son action antioxydante combat la formation des radicaux libres, freine le vieillissement cellulaire et renforce la vision.
  • Optimise naturellement les défenses de l’organisme en favorisant l’absorption du fer
  • Cette algue verte des milieux  hyper salins se caractérise par sa richesse en ß-carotène  ou pro-vitamine A et en glycérol.

Pour bien  préparer sa peau au  soleil:  Huile de Dunaliella

Le Collagène : Protéine “anti-age” de l’organisme

La production de collagène dans l’organisme diminue avec le temps, entraînant un manque d’hydratation et un relâchement de la peau.

L’age, le stress oxydatif, les erreurs alimentaires,le tabac et l’alcool, sont autant de facteurs qui contribuent à une diminution de la production du collagène. Allié anti-age , le collagène marin  utilisé comme ingrédients dans les cosmétiques.

Pris sous forme de complément alimentaire, il est une alternative intéressante pour relancer le renouvellement cellulaire de  l’organisme et éviter le vieillissement prématuré de tout le corps.

Le collagène est la protéine la plus abondante du corps humain. Il joue un rôle de structure dans les tissus de soutien (tendons, ligaments, os). De plus, il participe à la santé de la peau en lui apportant de la rigidité. Ainsi, une peau jeune contient jusqu’à 80% de collagène (type I). Avec l’âge, la faculté de renouveler le collagène diminue en moyenne de 1,5% par année. Cette perte de collagène est à l’origine du vieillissement de la peau. Ainsi, la peau perd son élasticité et s’affine.

Le collagène marin va entretenir le squelette,  renforcer la mobilité articulaire et améliorer la souplesse des articulations en relançant la formation du cartilage et des os. Fortement conseiller en cas de lésions , de cicatrisation ou d’inflammation des tissus de soutien (tendinites chroniques ou non). Par cure, associé à la vitamine D ( voir l’article à ce sujet) il est très adapté en prévention de l’arthrose et dans les cas d’activités sportives intenses.

Idéal, pour préserver l’hydratation optimale , l’éclat de la peau et la souplesse. Surtout en cas de peau sèche, ou il va la protéger contre les UV, freinant ainsi  le vieillissement prématuré .

En renforçant la fermeté et l’élasticité de la peau, on favorise la réduction de rides et de ridules.

 

Choisir de préférence un collagène  marin hydrolysé et purifié (extrait enzymatique de peaux de poissons sélectionnés).

 

La richesse de l’eau de mer

Les bienfaits de l’eau de mer ne sont plus à démontrer : contenant tous les minéraux et oligo-éléments essentiels sous une forme hautement assimilable. L’eau de mer, véritable plasma Marin  va renforcer , recharger l’organisme et booster le système immunitaire.

Les cures pouvant se faire toute l’année, sous forme d’ampoules buvables. Et en version plaisir, manger des huîtres et boire la seconde eau.

C’est le traitement idéal et naturel pour compenser les pertes de minéraux et oligo-éléments lors d’activités sportives.

 Parfaitement assimilable pour aider à freiner les déshydratations lors d’épisodes de selles liquides et les fortes chaleurs.

Participant à l’équilibre acido-basique de l’organisme, l’eau de mer  en reminéralisant le corps va freiner l’acidose.

La présence de minéraux et d’oligo-éléments essentiels participent au bon fonctionnement métabolique de l’organisme.

En tant que cofacteurs, ils jouent un rôle primordial dans de multiples réactions enzymatiques et hormonales (zinc – insuline).

La concentration physiologique en sels dissous permet à tous le monde  d’en bénéficier même en cas d’hypertension, d’insuffisance rénale ou de problèmes cardiaques.

L’utilisation de l’eau de mer  à des fins thérapeutiques trouve ses origines avec les travaux  de René QUINTON, célèbre savant naturaliste et biologiste français a démontré au début du XXème siècle que l’Homme avait conservé les stigmates de ses origines marines !

La composition physico-chimique de l’eau des océans partage de nombreuses similitudes avec celle du plasma sanguin (fraction liquide du sang). de nombreuses études et analyses confirment cette identité minérale du milieu vital (plasma humain) et du milieu marin originel.

Sur base de ces similitudes de composition, René QUINTON formula “la loi de constance naturelle” selon laquelle « La vie animale, apparue à l’état de cellule dans les mers, a maintenu, à travers toute la série zoologique, les cellules composant chaque organisme dans un milieu marin ».
Sur base de ce principe, René Quinton démontra les bienfaits de l’eau de mer sur la santé humaine en contribuant à l’éradication des fléaux sanitaires du début du XXème siècle (choléra, épidémies gastro-intestinales,…).

La méditation : une façon d’être….

Dépassés par le quotidien ? Retrouver la paix intérieure

Stopper cette course effrénée qui met « hors de soi » afin de se recentrer. Changer son rythme pour réduire le stress. Prendre du temps pour soi, être présent, se poser, vivre intensément le moment présent.

Prendre le temps de méditer :

La pratique régulière de la méditation peut nous aider à retrouver l’équilibre. Sans  spiritualité particulière, accessible, elle s’adresse à tout le monde. Le quotidien a tendance à nous happer. On est en mode “pilotage automatique” : on exécute les tâches que l’on doit faire, on boucle un dossier, on prépare le dîner… tout ça dans un stress permanent. On arrête d de se projeter : Comment vais-je pourvoir rendre ce dossier ? Surmonter mon licenciement ? Ma rupture ?.

On se pose, on respire, et on apprivoise le stress.

La méditation permet d’être connecté à notre ressenti.

Ceux qui la pratiquent disent que cela fait une énorme différence dans le quotidien

Quand l’utiliser ?

Quand on n’en peut plus, débordé, avec la sensation de courir tout le temps : elle permet de souffler, de se poser, de prendre du recul sur la situation.

Lors des accidents de la vie (deuil, rupture,  maladie grave…) elle apaise la souffrance, redonne l’énergie d’avancer.

Indispensable dans une démarche de développement personnel. Elle  aide à s’épanouir et à trouver sa voie.

Quels sont les différentes façons de pratiquer la méditation ?

La pratique formelle :
L’élément essentiel de la méditation est la régularité. C’est quelque chose que l’on cultive, afin que cela devienne un automatisme. S’accorder de préférence 20 à 30 minutes par jour, si on peut. Sinon, même 5 minutes permettent de faire un retour quotidien sur soi.

La pratique informelle :
Pendant une activité, on s’efforce d’être présent, dans le moment. Cela peut être aussi banal que lorsque l’on rédige un mail. Au lieu de penser à autre chose, on se concentre sur ce que l’on écrit.

Comment faire sa première séance de méditation ?

Le matin est souvent plus propice à la méditation, impactant la qualité de la journée. Mais on  peut décider de méditer après avoir déposé les enfants à l’école, à la pause déjeuner , dans un parc, ou le soir avant de s’endormir pour un sommeil plus réparateur.

Dans un endroit calme, bien veiller à ne pas être dérangé : débranchez le téléphone, le portable en veille. Assis ou allongé confortablement.

Une fois bien installé : on déconnecte son mental, on respire  calmement. Et on se concentre sur les sensations  du souffle dans les narines et l’abdomen. Dès que l’on se sent distrait, on recentre son attention sur le rythme de la  respiration.

On fait ça pendant 5 minutes. Puis, au fur et à mesure, on augmente le temps (10, 15, 20 minutes)

Quand on se sent prêt, on se concentre plus sur les sensations du corps et moins sur la respiration. On pratique la visualisation en utilisant  des images mentales : On agite une boule à neige et on attend que la neige se dépose. On imagine un gros chêne et on s’enracine avec lui. On se douche sous une cascade tropicale et on ressent l’eau couler sur notre corps.

Bicarbonate de soude : les 5 secrets de beauté…

Bénéficier des propriétés exceptionnelles du bicarbonate de soude !

Finis eczéma, psoriasis,  démangeaisons, irritations, mycoses, boutons : tous ces petits « bobos » du quotidien disparaîtront !

 

 

Prendre soin de sa  peau, de ses cheveux ou encore de ses dents…

Les dermatologues recommandent de réaliser des gommages une à deux fois par semaine. Indispensable pour débarrasser la peau régulièrement des toxines et autres résidus qui l’obstruent et favoriser le renouvellement cellulaire.

Pour une exfoliation naturelle de la peau : mélangez soigneusement 1 cuillère à soupe de poudre de bicarbonate dans 2 cuillères à café de l’huile végétale de votre choix : huile d’amande douce, de jojoba ou encore d’olive. Appliquez ensuite la pâte, en exerçant des mouvements circulaires sur l’ensemble du corps. Pour le visage insistez sur la fameuse zone « T » (menton, nez, front). Rincez à l’eau claire et hydratez.

Pour retrouver un sourire éclatant, atténuer les colorations laissées par le café, le thé, les fruits rouges ou le tabac : Réaliser un blanchiment des dents : Brossez-vous les dents avec une pâte à base de bicarbonate, d’eau et le jus d’un citron. Utiliser avec modération pour ne pas user l’émail des dents)

En bains de bouche : très efficace pour lutter contre la mauvaise haleine et les mycoses buccales. 

Un shampoing  purifiant avec du bicarbonate de soude…

Pollution, produits chimiques, fumée de cigarette… Les facteurs environnementaux susceptibles d’encrasser nos cheveux sont nombreux et les soins capillaires vendus dans le commerce ne sont pas toujours suffisamment efficaces pour les purifier en profondeur.

Incorporez une cuillère à café de bicarbonate dans votre dose de shampoing habituel. Appliquez en effectuant des massages circulaires du cuir chevelu. Laissez agir environ 5 minutes avant de rincer abondamment.

Vous pouvez également nettoyer vos brosses à cheveux et peignes, en les faisant tremper dans une eau additionnée de bicarbonate de soude.

Un bain detox relaxant au bicarbonate de soude…

Parsemez une centaine de grammes de cette poudre magique dans votre bain, pour profiter de ses vertus apaisantes et relaxantes. En plus de renforcer la sensation de détente générée par l’eau chaude, le bicarbonate de soude raffermira votre peau, tout en la détoxifiant. Le bicarbonate est très recommandé pour l’hygiène intime.

Un déodorant:

Doté d’un solide pouvoir absorbant, le bicarbonate de soude permet logiquement d’emprisonner les odeurs corporelles. A ce titre, il peut servir de déodorant pour les adeptes de produits cosmétiques 100 % naturels. Ainsi, pour masquer la transpiration, tamponnez un peu de poudre de bicarbonate de soude sous vos aisselles une à deux fois par jour. Pour les pieds : un peu de poudre dans vos chaussures et chaussettes, et le tour est joué !

Pour un déodorant naturel : Mélangez 100 g d’huile de coco, 60 g de bicarbonate de soude avec 40 g de fécule de mais.