Consultation / Prise de rendez-vous

Inscrivez-vous à la newsletter

Prochainement

En cours de rédaction

La vitamine C : pourquoi est-elle indispensable ?

La vitamine C, ou acide ascorbique, est une vitamine hydrosoluble présente en grande quantité dans notre corps. Celui-ci ne sachant ni la synthétiser, ni la stocker, il est primordial d’en apporter suffisamment au quotidien pour rester en bonne santé. La vitamine C, surtout connue pour son pouvoir antioxydant, a de très nombreux rôles dans l’organisme.

Caractéristiques :

Vitamine C : rôles et bienfaits dans l’organisme

Antioxydante

La vitamine C a un pouvoir antioxydant puissant. Elle permet de neutraliser l’excès de radicaux libres dans l’organisme. De ce fait, l’acide ascorbique protège du stress oxydatif et du vieillissement cellulaire prématuré. Cela permet la protection de l’organisme contre certaines pathologies telles que le cancer, les maladies cardiovasculaires ou encore les pathologies neurodégénératives. Elle se combine à d’autres molécules antioxydantes telles que la vitamine E, le sélénium ou encore le zinc.

Fonctionnement du cerveau

Augmentant la production de neurotransmetteurs dans le cerveau : dopamine, noradrénaline, adrénaline, etc. Elle est donc essentielle au bon fonctionnement cérébral. De plus, sa capacité à lutter contre l’oxydation pourrait être utile pour freiner la survenue de pathologies neuro dégénératives (Alzheimer, parkinson…).

Système immunitaire

La concentration de vitamine C est particulièrement importante dans les cellules assurant les défenses immunitaires de l’organisme. En effet, elle participe à la production et au renouvellement des globules blancs et permet ainsi à l’organisme de se défendre contre les agents pathogènes internes et externes. Elle protége des infections virales et bactériennes.

Pour l’assimiler de façon naturelle :

Puisqu’elle n’est pas synthétisée par l’organisme, elle doit être apportée par l’alimentation. Consommez sous forme de jus, cuisinez crus ou cuit.

Présente dans les fruits : les agrumes, l’acérola, kiwi, fraises, cassis, goyave

Présente dans les légumes : les crucifères, persil, navet, épinards, poivrons, le brocoli.

Manger deux kiwis au cours de la journée suffit amplement à couvrir vos besoins quotidiens. N’oubliez pas les jus de et salades de fruits à déguster dès le petit déjeuner, en particulier s’ils sont aux agrumes (orange, pamplemousse, clémentine) dont la saison se situe en hiver.

Attention, c’est la plus fragile de toutes les vitamines : elle est sensible à l’eau, à la chaleur à l’air et à la lumière. Par exemple à température ambiante, la moitié de la teneur en vitamine C d’un aliment peut être perdue en 24 heures. Les modes de cuisson et de stockage doivent donc être adaptés de manière à limiter les pertes. Consommez un jus de fruit frais dans les quinze minutes pour conserver le maximum de nutriments.

Eviter l’acide ascorbique sous forme chimique

Malgré son élimination dans les urines, vous risquez un surdosage. Un excès peut entraîner des maux d’estomac, des diarrhées, des calculs rénaux et favoriser une hémochromatose. Il est donc préférable de la consommer dans son alimentation.

La présence d’aliments riches en vitamine C au cours d’un repas augmente l’assimilation du fer contenu dans ce même repas. Il est intéressant de combiner sources de vitamine C et de fer.

Les besoins en vitamine C sont accrus dans certaines situations

Pour savoir : Comment renforcer son système immunitaire de façon naturelle.

Consultation uniquement sur rendez-vous

Consultation a distance